Engagez-vous dans l’excellence décisionnelle !

Engagez-vous dans l’excellence décisionnelle !

Choisir un cap, c’est bien, encore faut-il qu’il ne mène pas à sa perte.

La métaphore est simple, mais illustre bien la volonté d’Olivier Zara d’aider les cadres et dirigeants à mieux décider, au bénéfice de leur entreprise.

Car contrairement à d’autres secteurs où les « un chef c’est fait pour cheffer » et les « je décide, il exécute » sont de rigueur, l’entreprise est un domaine où le décisionnel ne peut être considéré uniquement dans sa verticalité.

Pour Olivier Zara, il faut commencer par identifier le type de décision à prendre.

  • Pour les décisions simples, l’individuel prime.
  • Pour les décisions compliquées, pour lesquelles plusieurs éléments de l’entreprise entrent en jeu, il faudra s’appuyer sur le participatif. Celui-ci permettant de faire émerger des points de vue différents et donc d’amener à une décision optimale qui n’entrera pas en contradiction avec ses parties.
  • Les décisions complexes, elles, impliqueront non seulement des rouages multiples de l’entreprise, mais également leurs interactions entre eux, possiblement à plusieurs niveaux. Dans ce cas, la décision ne reposant sur aucun savoir préétabli, il faut faire appel à l’excellence décisionnelle et faire émerger de nouvelles possibilités d’arbitrage.

L’excellence décisionnelle passe en premier lieu par une analyse holistique et systémique permettant d’identifier les dimensions de l’entreprise concernées par le problème ainsi que l’ensemble des interactions entre elles.

Olivier Zara dénombre 20 dimensions possibles à une entreprise (insert photo dimensions).

La prise de décision doit ensuite se coconstruire avec les dimensions impliquées. En faisant appel aux expertises de chacun, et par la multiplication des questionnements au cours d’une réunion, le groupe peut parvenir à l’émergence de solutions pluridimensionnelles.

En somme, un œil seul ne verra que la surface de la situation, en multipliant les points de vue, celle-ci apparait dans toutes ses dimensions. 

La méthode d’Olivier Zara implique avant tout et surtout, à l’issue de cette réunion, qu’aucune décision ne soit prise. Les décisions collectives devenant trop souvent des référendums, des conciliations de points de vue, ou des plébiscites du chef.

L’unique objectif de la méthode est donc de faire émerger les solutions possibles pour que dans un second temps, le décideur décide seul, à tête reposée, une fois les argumentaires personnels effacés de la mémoire.

Le principal avantage de l’excellence décisionnelle est bien là, sans déresponsabiliser l’ordre hiérarchique, il lui permet de se défaire de ces biais cognitifs, de son passé, son passif, son expertise, au profit d’une vision de la situation et des routes à suivre objective, neutre, sûre.

Il existe 188 biais cognitifs (insert photo biais cognitifs).

A propos d’Olivier ZARA :

Consultant en management, Olivier Zara est un expert en excellence décisionnelle : gestion des risques décisionnels par une approche holistique et systémique. Sa mission est d’aider les organisations à courir vite et surtout dans la bonne direction. Son expérience d’entrepreneur dans les technologies sociales lui permet de proposer des techniques de pointe telles que le sprint digital ou le co-développement stratégique pour augmenter les capacités cognitives d’un groupe (intelligence collective augmentée).

Consultant en management, Olivier Zara est un expert en excellence décisionnelle : gestion des risques décisionnels par une approche holistique et systémique. Sa mission est d’aider les organisations à courir vite et surtout dans la bonne direction. Son expérience d’entrepreneur dans les technologies sociales lui permet de proposer des techniques de pointe telles que le sprint digital ou le co-développement stratégique pour augmenter les capacités cognitives d’un groupe (intelligence collective augmentée).

No Comments

Post a Comment