La main courante : un outil essentiel au bon fonctionnement de la cellule de crise ?

La main courante : un outil essentiel au bon fonctionnement de la cellule de crise ?

La main courante est un document essentiel qui permet d’enregistrer toutes les informations de la cellule de crise. La main-courante peut être sous format papier ou numérique. Si, elle est numérique, il faudrait, dans la mesure du possible, que la cellule de crise l’ait en permanence sous les yeux. Ce document est rédigé par l’historien, garant de la bonne prise des informations.

On y trouve les informations entrantes (à vérifier, en cours de vérification, vérifiées). Il est essentiel d’effectuer une vérification systématique des informations entrantes en cellule de crise afin de pouvoir prendre les meilleures décisions face à l’événement.

La main courante enregistre aussi les décisions prises et les actions en cours et effectuées.

Une pièce à conviction

 Ce document est une pièce à conviction en cas de procès. Elle permet de justifier les décisions prises compte tenu des informations à disposition de la cellule de crise. C’est pourquoi elle doit toujours être vérifiée par le responsable juridique de la cellule de crise.

Un outil d’information central

 La main courante est également essentielle à la bonne transmission de l’information entre les membres de la cellule de crise et lors des changements d’équipe. Parce qu’elle est consultable par l’ensemble des membres de la cellule de crise, elle permet d’éviter l’asymétrie d’information entre plusieurs membres et ainsi de gagner un temps précieux dans le cadre d’une crise. Faire preuve de rigueur dans la mise à jour régulière de la main-courante est un gage de réussite dans le déroulé de la gestion de crise.

Une aide aux points fixes

 La main courante est également essentielle à la préparation des points fixes.

Les points fixes doivent avoir lieu de manière régulière. Ils sont animés par le coordinateur de la cellule de crise. L’objectif est de faire un point de la situation en 5 minutes. Le point sert à :

  • Informer les membres de la cellule sur le statut et l’impact de l’incident ;
  • Aligner les informations ;
  • Réévaluer l’impact de l’incident en fonction des informations ;
  • Passer en revue les objectifs ;
  • Vérifier que les actions sont en cours de réalisation ;
  • Ajouter et assigner de nouvelles tâches
  • Réfléchir sur les nouveaux enjeux ;
  • Faire un point sur l’état d’esprit et la fatigue des membres de la cellule.

 Notre outils adapté à votre organisation : HOLIS

Les cellules de crises peuvent être hybride en raison de la présence des collaborateurs sur plusieurs sites, des obligations de télétravail etc. Ainsi, afin de pallier ces contraintes, le cabinet utilise l’application HOLIS. Cette plateforme est une main-courante numérique, accessible par tous, partout. Les membres de la cellule de crise doivent y noter les informations entrantes, les décisions prises et les tâches à réaliser. Les membres sont instantanément notifiés par SMS ou par courriel, ce qui permet une grande réactivité des équipes, surtout en cas de sur-crise.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.